UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Restructuration du foncier forestier et tarifs des notaires

Notaire
Outils
TAILLE DU TEXTE

C’est avec sidération que le Conseil supérieur du notariat (CSN) a pris connaissance du communiqué de presse publié conjointement par Stéphane le Foll et Emmanuel Macron consacré à la restructuration du foncier forestier.

 

Dans ce document publié le 4 mars, les ministres de l’Agriculture et de l’Economie écrivent que le plafonnement des frais de notaire constitue la levée d’un frein à la restructuration du foncier forestier.
Le CSN dénonce cette affirmation : comment peut-on accuser les notaires et les tarifs pratiqués d’être les responsables du morcellement forestier ? Quelle certitude d’un lien de cause à effet entre le plafonnement des frais de notaires et l’accélération du mouvement de regroupement des parcelles forestières ?

Cette accusation, considère le CSN, est le signe d’une méconnaissance totale de la profession de la part des ministres.

De surcroit, avertit le CSN, cette mesure de plafonnement conduira inévitablement à la fermeture des petits offices ruraux qui ne survivront pas économiquement à la réforme tarifaire.