UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La CNIL sanctionne deux études d'huissiers pour avoir enregistrer des commentaires excessifs dans ces fichiers de débiteurs

Protection de la vie privée
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Commission nationale de l'informatique et des libertés rappelle que les zones commentaires des fichiers des professionnels ne doivent comporter que des appréciations objectives. Le 9 juillet 2009, la formation contentieuse de la CNIL a prononcé deux sanctions pécuniaires à l'encontre de deux études d'huissiers qui, malgré leurs engagements pris à la suite d'un premier contrôle, ont continué d'enregistrer des commentaires excessifs sur l'état de santé, la personnalité ou les infractions commises par des débiteurs. La CNIL rappelle ainsi sa faculté de réaliser de nouveaux contrôles et, le cas échéant, de sanctionner les manquements persistants et qu'un organisme mis en demeure ne peut échapper à une sanction qu'à la condition que les modifications qu'il s'est engagé à effectuer soient réelles et (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne