Interview d'Anne-Claire Hans et Morgan Gizardin, nouveaux associés au sein du cabinet Le 16 Law

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interviewé Anne-Claire Hans et Morgan Gizardin, qui ont tous deux été récemment cooptés associés au sein du cabinet Le 16 Law.

Selon vous, qu'est-ce qui a présidé à votre cooptation ?

Anne-Claire Hans : C’est indéniablement la forte dynamique du 16 Law sur son cœur d’intervention, à savoir les contentieux commerciaux et financiers complexes. Ma nomination en qualité d’associée permet de renforcer la force de frappe du cabinet dans la gestion de ces contentieux stratégiques, pour lesquels nous constatons une demande en forte croissance de la part de nos clients.

Morgan Gizardin : Ma cooptation est tout d’abord la résultante d’une très forte confiance qui m’a toujours été témoignée par les associés du cabinet, que j’ai rejoint depuis sa création. Elle manifeste incontestablement la volonté du cabinet de renforcer son positionnement stratégique en contentieux commercial et financier en enrichissant son offre d’une pratique de contentieux immobilier.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

ACH : Je suis diplômée de Sciences Po Paris et titulaire d’un Master 2 de Droit des Affaires de l’Université de Paris I. J’ai commencé ma carrière au sein du département contentieux du cabinet Freshfields, où j’ai rencontré les futurs associés du cabinet : Alexandra Szekely, Julie Spinelli, Jean-Luc Larribau et Samuel Sauphanor. Après m’y être formée pendant 4 ans, j’ai rejoint Le 16 dès sa création en mars 2017.

MG : Je suis diplômé de Paris-Dauphine et de Paris I Panthéon Sorbonne. Avant d’intégrer Le 16 Law au moment de sa création en mars 2017, j’ai exercé pendant 4 ans au sein du département immobilier de Freshfields, ce qui m’a donné l’opportunité de travailler sur des dossiers communs avec les associés fondateurs du cabinet.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

ACH : C’est une équipe. L’esprit et l’âme d’une équipe, au sein de laquelle les victoires étaient toujours collectives, et les moments durs jamais vécus seuls. C’est cette équipe qui m’a accueillie chez Freshfields, alors que je n’avais pas nécessairement envisagé de débuter ma carrière dans un grand cabinet anglo-saxon. C’est avec cet esprit d’équipe que nous sommes partis créer Le 16. Cette âme, nous l’avons conservée et cultivée au 16 et c’est notamment ce qui m’a poussée à vouloir devenir associée de ce cabinet.

MG : Outre les associés du cabinet qui ont eu et continuent d’avoir une influence prépondérante sur ma carrière, j’ai également, dans le passé, eu la chance d’évoluer aux côtés d’avocats inspirants et incontournables dans ma pratique tels que Philippe None, Guillaume Aubatier, Erwan Le Douce-Bercot et Antoine Colonna d’Istria.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

ACH : Ma première plaidoirie – et victoire en tant qu’avocat au 16. Nous avons gagné en appel sur un argument de procédure qui n’avait pas convaincu en première instance – dans le cadre d’un dossier plutôt mal engagé sur le fond. Et c’est également le jour où j’ai appris que j’étais enceinte pour la première fois. Concilier vie professionnelle et vie personnelle est toujours une grande question, surtout dans la profession, mais j’ai toujours eu la chance d’être très bien entourée, dans un cabinet où on peut être ce que l’on souhaite, et exercer la profession comme on l’entend afin de ne nourrir aucune frustration.

MG : La rencontre avec Samuel Sauphanor à l’occasion d’un dossier contentieux épique qui nous avait été confié par Elie Kleiman, alors Managing Partner du bureau de Paris du cabinet Freshfields.

Quels sont vos domaines de compétences ?

ACH : Le contentieux commercial et financier, les enquêtes de régulateurs et la médiation.

MG : La prévention, la gestion et le règlement des litiges en matière de baux commerciaux, de construction et d’opérations immobilières ainsi que le traitement des litiges impliquant un sous-jacent immobilier tant en matière commerciale et financière, que pénale.

Qui conseillez-vous ?

ACH : Je conseille essentiellement des grands groupes, sociétés industrielles et institutions financières.

MG : Je conseille principalement des acteurs français et étranger opérant sur le  marché de l’immobilier commercial et plus particulièrement des foncières cotées ou non cotées.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier) 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.