UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les avocats vent debout contre la réforme des retraites

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Alors que le Haut-Commissaire Jean-Paul Delevoye présente aujourd'hui les conclusions de son rapport sur la réforme des retraites demain, jeudi 18 juillet 2019, la colère gronde du côté des avocats. Le Conseil national des barreaux indique refuser toute absorption dans le régime universel et remet en cause le principe même de la réforme qui condamnerait à mort l’indépendance financière de la profession selon l'institution représentative des avocats.

La réforme des retraites pourrait avoir des conséquences importantes pour les avocats. En effet, le doublement des cotisations retraite, de 14 à 28% pourrait provoquer une hausse du taux de charges des avocats de 46 à 60% !

« Nous ne nous laisserons pas faire ! Si Jean-Paul Delevoye ne répond pas, ce jeudi 18 juillet, à nos demandes fondées, nous appellerons immédiatement tous les avocats de France et leurs salariés à une manifestation nationale à Paris dès la rentrée de septembre. Et je proposerai à toutes les professions libérales menacées par cette nouvelle "taxe retraite" - il faut dire le mot ! - de nous rejoindre. Doubler les cotisations retraite des avocats c’est condamner une profession à la mort économique. Et avec elle l’accès au droit ! », indique Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux.

Le Conseil national des barreaux (CNB) a également adopté une motion dans laquelle il s’oppose à l’inclusion des avocats dans le régime universel de retraite prévu par la réforme,et lance une campagne de communication nationale auprès des 68.000 avocats de France afin d’interpeller les élus locaux et les candidats aux municipales et ainsi faire entendre leur voix auprès du plus grand nombre.

Enfin, le CNB appelle l’ensemble des professions libérales à rejoindre ce mouvement de mobilisation porté par les avocats afin de faire bloc contre le projet de réforme des retraites qui remet en cause « l’indépendance même de certaines professions et leur survie économique ».