Linklaters conseille les prêteurs commerciaux et la BEI dans le cadre du financement de la construction du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer

Deals
TAILLE DU TEXTE

Linklaters a conseillé les prêteurs commerciaux (y compris les arrangeurs chefs de file BNPP, CACIB et SMBC) et la Banque Européenne d’Investissement en lien avec tous les aspects du financement de la construction du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer.

D’une capacité de 448 MW, le projet du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer sera composé de 64 éoliennes localisées à plus de 10 km au large des côtes du Bessin, sur une surface totale d’environ 45 km². A sa mise en service attendue courant 2024, il produira l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 630.000 personnes, soit plus de 90 % de la population du Calvados.

Le projet est porté par un consortium formé de EDF Renouvelables (filiale du groupe EDF), EIH (joint venture des majors canadiens Enbridge Inc. et Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB) dans l’éolien en mer) et wpd (développeur international de projets d’énergies renouvelables).

La construction a été officiellement lancée en février suite à la signature de l’ensemble des accords de financement entre le consortium et ses partenaires financiers.

Le coût total d’investissement du projet est estimé à environ 2 milliards d’euros. Il sera majoritairement financé par une dette sans recours, mise à disposition par un syndicat de prêteurs commerciaux et la BEI. Le parc éolien en mer du Calvados bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) d’une durée de 20 ans, accordé par l’Etat en juin 2018.

Le chantier d’une durée de trois ans et demi, mobilisera plus de 1 000 emplois directs en Normandie. Il participe au développement de la filière industrielle française de l’éolien en mer.

Ce projet s’appuie sur une large concertation menée depuis plus de dix ans avec les acteurs du territoire (services de l’Etat, élus de la Région Normandie, des communes littorales et associations de riverains).

Il s’agit du troisième projet d’éolien en mer après ceux de Fécamp et de Saint Nazaire, sur lesquels Linklaters était également conseil des prêteurs.

L‘équipe Linklaters commune à tous les prêteurs était dirigée par François April, associé, et comprenait notamment Pierre Guillot, associé, Samuel Bordeleau, counsel, et Salimatou Kaba, Noémie Lisbonis-Boyer, Enzo Beule, Nathanaël Caillard, Sandra Hoballah Campus et Thibaud Troublaïewitch, collaborateurs en Energie & Infrastructures ; Nicolas Zacharie, counsel en Concurrence/aides d’État; et Aurore Imbabazi, collaboratrice senior en Marchés de Capitaux.

L’équipe Linklaters intervenant sur les aspects spécifiques à la Banque européenne d’investissement était composée de Bertrand Andriani, associé, Justin Faye, counsel et Romain Marchand, collaborateur en Energie & Infrastructure.

L'annuaire du Monde du Droit