UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La compétence du juge-commissaire est-elle largement admise ?

Entreprises en difficulté
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cour de cassation précise que le juge-commissaire est le seul compétent en l’absence d’instance en cours et de contestation sérieuse.

Une société mère a souscrit à un "engagement de poursuite de location" au profit de sa filiale qui l’obligeait à reprendre le contrat de location en cas de rupture du lien contractuel entre bailleur et locataire, à première demande écrite. Le bailleur s’est conformé à la procédure contractuelle prévue, en vain. Il a alors déclaré une créance que la société mère a contestée. La cour d’appel de Rouen, le 5 novembre 2015, confirme l’ordonnance du juge-commissaire qui prononce l’admission définitive de la créance au passif de la société mère.L’arrêt retient qu’à défaut d'instance au fond relative à la créance déclarée, en cours au jour du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne