Le monde du droit

Jeudi 20 juillet 2017

Vous êtes ici : A la Une Refus de réinscription d’un avocat au tableau

Refus de réinscription d’un avocat au tableau

Envoyer Imprimer PDF

avocat3Un avocat qui ne justifie ni s'être acquitté de son passif professionnel ni avoir satisfait depuis trois ans à ses obligations de formation professionnelle commet un manquement aux règles déontologiques de probité et de dignité justifiant le refus d'inscription au tableau de l'ordre des avocats qui lui a été opposé.

Une avocate au barreau du Jura, placée en liquidation judiciaire, a été omise du tableau, à sa demande. Après clôture de la procédure pour insuffisance d'actif, elle a sollicité son inscription au tableau de l'ordre des avocats au barreau de la Haute-Saône.

Le 17 mars 2015, la cour d’appel de Besançon a rejeté sa demande d'inscription au tableau de l'ordre des avocats.

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi, le 8 février 2017.
Elle a précisé que l’avocate ne justifie, ni s'être acquittée de son passif professionnel, ni avoir satisfait depuis trois ans à ses obligations de formation professionnelle édictées par l'article 14-2 de la loi du 31 décembre 1971. Elle a estimé que la cour d'appel en a déduit, à bon droit, que le manquement de l’avocate aux règles déontologiques de probité et de dignité justifiait le refus d'inscription qui lui avait été opposé.