Le monde du droit

Lundi 24 avril 2017

  •  
  •  
  •  
Vous êtes ici : LMD.TV Interviews Frédéric Sicard : "Les candidats à l'élection présidentielle sont-ils prêts à nous donner des garanties ?"

Frédéric Sicard : "Les candidats à l'élection présidentielle sont-ils prêts à nous donner des garanties ?"

Envoyer

Arnaud Dumourier, Directeur de la Rédaction du Monde du Droit a interrogé Frédéric Sicard, le Bâtonnier de Paris, afin d’effectuer un bilan sur sa première année de bâtonnat.

Celui-ci estime avoir respecté 80 % de ses engagements, notamment concernant les deux points clés de son programme, "l’Europe" et la "rigueur". Frédéric Sicard souligne qu’il a réalisé une économie de 3 millions d’euros sur le train de vie de l'Ordre, a lancé les grandes rencontres européennes, monté la délégation du Luxembourg, relancé les formations européennes et repris du poids dans les affaires publiques européennes.

Il précise, par ailleurs, ses priorités pour l’année 2017, "l’Europe du sud" et "la rigueur". Les temps économiques étant difficiles, il espère réduire à nouveau le train de vie de l'Ordre, tout en maintenant une qualité de service pour ses confrères.
Il prendra également des mesures concrètes pour l’exercice de la profession au quotidien. Il pense notamment à une aide pour obtenir des loyers professionnels ou des loyers privés et à la création de flyers à déposer dans les salles d'attente.

Pour 2017, année de l'élection présidentielle et des élections législatives, Frédéric Sicard souhaite des réformes pour la justice. Il espère notamment faciliter, via le crédit d’impôt, l’accès à l’aide juridictionnelle aux citoyens et, de manière plus générale, au droit.
Il souhaite, par ailleurs, que le nombre de juges soit doublé afin de faciliter leur travail et connaître les différentes intentions des candidats concernant le droit européen. Enfin, Frédéric Sicard s’interroge sur la place des avocats dans le système judiciaire et les garanties que les candidats sont prêts à leur donner, afin de faire respecter le secret professionnel et faire de Paris la place de droit au cœur de l’Europe.